Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 17:28

Comme décidé l'année dernière pendant nos vacances au Portugal (nous décidons souvent pendant nos vacances la destination de l'année suivante), nous avons jeté notre dévolu sur la Hongrie pour nos vacances 2008. Nous avons fait une boucle d'environ 4200 km en tout en traversant la Suisse,  l'Autriche (région du Tyrol) en particulier et en revenant par la Slovaquie et l'Allemagne.

 

Vive les vacances !!!



 

   

**********



 

- 1ère halte en Suisse au bord du Lac de Constance à Horn. Le soleil et la chaleur sont déjà au rendez-vous et nous allons à pied le long du Lac pour récupérer des premiers 500 km.

Nous passons donc une nuit tranquille sur le parking de la Seestrasse gratuit à partir de 22h et 0.50 CHF/heure en journée.


 




 

**********

 


 Passage de frontière matinal vers l'Autriche pour nous diriger vers Innsbruck. La ville que nous visitons sous une chaleur toride nous enchante. La visite est toutefois un peu ternie par certaines places dédiées (et défigurées) entièrement à l'Euro 2008.

 




Parking
: C'est dimanche et tous les emplacements payants en semaine sont gratuits. Nous nous garons donc vers le Parc du Hofgarden qui nous donne accès à la ville rapide et agréable.

Excursions à faire absolument : La Maria Theresienstrasse, monter au Hungerburg

Nuit: Il est tôt alors nous faisons quelques kilomètres de plus pour arriver à Hall in Tyrol. Nous sommes accueillis très généreusement par le propriétaire du "Camping Schwimmbad Hall in Tyrol".  Nous payons 18 EUR pour passer la nuit à l'intérieur du camping et nous accédons pour cette modique somme aussi à la Piscine (blindée pour un dimanche chaud bien sûr). Il y a aussi des emplacements devant le camping à 15EUR la nuit.



**********


L'excursion du lendemain se fait à vélos le long de l'Inn pour aller jusqu'à Wattens à environ 9 kms. C'est un vrai plaisir de pédaler en toute sécurité sur les pistes cyclables aménagées avec intelligence en Autriche et Allemagne. Au bout du trajet nous attend la visite d'un site surprenant, le siège de la société Swarovski qui a amménagé un jardin sympa et nous propose une visite de leur univers de cristal. La visite est un peu chère et rapide et la boutique hors de prix. Des enfants doivent être un meilleur public. En tout cas l'accès au jardin est gratuit alors çà vaut le détour quand même.

 

 

Nous revenons au camping à midi. Nous mangeons, faisons les services et notre toilette pour un départ vers 15h00 sans objection ni facturation de la part du camping, merci à eux!

Le temps tourne à l'orage pendant le trajet, les trombes d'eau nous imposent une halte en Allemagne à Bad Reichenhall où une aire gratuite nous attend (Services à 1 EUR). La ville est une ville thermale fréquentée par une nuée de curistes. Nous marchons dans la rue piétonne agréable mais sans grande particularité.

 

 

**********


Direction le Lac de Gosau : Nous nous garons au bout de la route. Nous prévoyons un pique-nique pour randonner jusqu'au lac supérieur. Le lac inférieur est de toute beauté.

 

 

 


Nous prenons une petite averse au lac supérieur mais nous sommes à l'abri des arbres pour pique-niquer.

C'est un site magnifique, la randonnée au lac supérieur grimpe bien mais le tour du lac inférieur est un jeu d'enfants.

Nous reprenons notre route et tombons avec grand plaisir sur une ville remarquable, Hallstatt. Le camping nous accueille pour 22 EUR et nous visitons cette petite perle au bord du lac éponyme. Cette ville est à voir absolument si vous passez dans le coin !

 



 

**********



Nous continuons la route et peu après Obertraun, nous montons rapidement vers le parking du téléphérique du Krippenstein. Nous décidons l'ascension jusqu'au premier niveau (Schönbergalpe) pour visiter des grottes de glace) Munis de nos doudounes et pantalons longs, nous prenons le téléphérique. La montée de 511 à 1345 m se fait en moins de 5 mn. Delphine, enceinte de 3 mois, était à deux doigts de défaillir à plusieurs reprises. La visite des grottes est bien physique pour elle et a peur du retour via le téléphérique.

 



Nous décidons donc de descendre à pieds. Le chemin est bien tracé, aucun moyen de se perdre mais au bout de trois heures de descente, la fatigue se fait sentir et une demi-heure après, l'arrivée au camping-car est un vrai bonheur pour nous deux.

La caissière du téléphérique ne dit ni oui ni non lorsqu'on lui demande si l'on peut passer la nuit sur ce grand et vaste parking, on en déduit que c'est possible. Il est cependant tôt et nous voulons avancer dans notre périple, Graz nous attend.

Nous faisons quelques courses et passons la nuit à Liezen, sur le parking "an der Tennishalle" près d'un stade et d'un club de remise en forme et d'une voie de chemin de fer. L'orage finit aussi cette journée chaude.

Commentaire: l'altitude n'étant pas recommandée pour les femmes enceintes, nous ne sommes pas allés plus loin dans la région du Tyrol. Les passionnés de haute montagne se font sûrement plaisir sur tous les sommets du Tyrol que nous avons dû éviter (Valluga, Kaunertal, Gefrorene Wand ou encore Grossglockner Hochalpenstr., Zitterauer Tisch ou Kreuzkogler) Les accès en camping-car sont tout de même à vérifier mais la qualité des routes autrichienne est de bonne augure pour un voyage dans les années qui viennent.

 

 


**********

Nous entamons Graz par son château Eggenberg. Nous trouvons à nous garer devant dans une rue assez large. Le parc est très agréable et peuplé de paons multicolores. L'intérieur du château est une exposition de peinture (nous sommes suivis à la trace par une employée modèle, c'est assez désagréable). Enfin, nous souhaitions accéder à la plus jolie salle du château et c'est obligatoire d'y aller en visite guidée qui a lieu une heure après alors nous renonçons et trouvons le déroulement de cette visite un peu bancale.

 

 


Nous aurions pu rejoindre le centre ville par un tramway mais nous cherchons la complication et reprenons le camping-car. Au bout d'une bonne heure de recherche dans cette ville qui bouge, nous trouvons un parking adapté à la taille du véhicule juste derrière la gare.

Notre persévérance a payé et nous ne regrettons pas de visiter cette jolie ville.

 


Bâtiments à visiter absolument: Le Landhaus, le Mausoleum (***), la Treppenturm (on peut monter en ascenseur), peut-être comme le recommande le guide vert l'Arsenal "Zeughaus" mais nous avons fait l'impasse sur ce bâtiment expo.

Nous reprenons la route un peu tard en direction de la Hongrie. Nous n'avions pas de stop planifié dans le coin alors le hasard nous mène vers un camping très cher (27,60 EUR ) où nous avons été très mal accueillis dans le village perdu de Stubenberg à éviter absolument!

 

 

**********



Le lendemain, nous atteignons enfin la Hongrie. Première visite très attendue par tous les deux, ce sont les bains d'Héviz. Ce lac naturel est de 5 Ha. Il est alimenté par une source dont la témpérature est de 38 à 42°C. La température du lac est donc de 33 à 35°C en été (23° en Hiver). Le site est magnifique et surprenant. Nous prenons donc 3 heures de baignade. Malheureusement pour Delphine, car nous n'avons pas fait attention aux recommendations en Anglais à l'entrée et les bains lui sont interdits plus de 10 mn ! Autant dire que çà calme. En effet, les odeurs de souffre nous assaillent à l'approche du lac et ce sont ces effluves qui nous font rebrousser chemin. Nous laisseront donc le lac aux barboteurs avec leurs bouées.

 

 

 



Après une bonne douche au camping-car (nous nous étions tout de même trempés deux minutes), et pris un petit repas, nous voilà repartis en approche du plus grand lac d'Europe, le lac Balaton. Le château de Keszthely nous ouvre ses portes. Il nous offre les pantoufles de la visite, un vrai look pour découvrir la culture hongroise. Il y a aussi un agréable jardin avec vu sur le Lac balaton.

 

 

Nuit: Le camping l'Eldorado bat tous les records de bon accueil. Il propose pour environ 15 EUR la nuit pour deux personnes petit déjeuner inclus! Le site donne sur le lac directement et il y a aussi une petite piscine. Nous avons mangé au restaurant de bonne spécialités hongroises et l'épicerie nous a procuré de bons fruits et dépanné en tout. A recommander sans hésiter!



 

******d****

Nous entreprenons une randonnée en allant jusqu'à Badacsony en vélo puis nous montons à pied jusqu'au Belvédère Kisfaludy. Nous entamons la randonnées par la gauche du Mont.



Le début de la randonnée est agréable au milieu des vignes puis nous nous confrontons à un escalier sans fin dont nous aurons du mal à venir à bout. Je pousse Delphine au cul mais je souffle aussi... Le panorama est cependant magnifique de là-haut. Il faut aussi prévoir l'anti-moustique car la forêt abrite quelques insectes agressifs. La descente se fait par le chemin que tout le monde prend, beaucoup moins raide que notre escalier!



Le camping L'eldorado nous a laissé garer le camping-car sur leur parking jusqu'à notre départ en milieu d'après-midi. Merci pour leurs hospitalité.

 

 

**********


Nous voilà à Tihany, la presqu'île renommée du Lac Balaton à laquelle le guide vert accorde trois étoiles. C'est en effet un bout de terre qui entre dans le lac Balaton, paradis des baigneurs et autres fans de sports nautiques. Le village de Tihany est très charmant avec vue imprenable sur le lac. Une petite glace en terrasse et nous rejoignons le lac intérieur Belso-to (pas très bien indiqué) où nous attend un très calme parking où nous passons une nuit impeccable dans un décor de réserve naturelle protégée. Il n'y a pas de services mais la nuit est gratuite.

 



**********


Nous quittons le lac Balaton. Nous ne nous y sommes pas baignés car l'eau nous a paru trouble et plutôt marron, dommage!
Nous visitons un site Romain, Gorsium. C'est en effet un site rappelant ceux de Rome.

 


Promenade matinale recommandée vu la chaleur mais balade sympatique.


Nous arrivons à Székesfehérvàr, ville que nous visitons avec grand plaisir.

 

 

Quelques courses plus tard, dernière ligne droite vers Budapest, la capitale hongroise.

Nous arrivons au camping Zugligeti. Une femme parlant français nous salue et nous invite à boire le verre de bienvenue.
Cinq minutes plus tard, nous apprenons le prix de la nuit qui va suivre: 35 EUR!!! Nous comprenons maintenant que le verre de coca n'était pas innocent. Nous décidons de rester car nous avons besoin de faire les services et malgré des installations plutôt vétustes. On se promet de se renseigner sur le prix des autres campings et de bouger dès le lendemain.

 

**********


Nous voilà à l'assaut de la grande ville!
C'est par Buda que nous décidons de commencer la visite avec le quartier du château. Cela nous permet d'avoir une vue imprenable sur la ville de Pest. Le quartier est superbe. Une petite halte pâtisserie chez Ruszwurm Cukràszda et nous allons continuons vers la cathédrale Mathias en rénovation. Son toit est magnifique et le bastion des pêcheurs à l'arrière est très original et ravissant.

 

 

 

**********



Le lendemain, nous nous mettons  en quête d'un autre camping. Nous avons deux autres adresses et nous choisissons après une petite galère "embouteillage" du lundi matin le camping Romaï.

Il est sur la route de Szentendre à 20 mn en train du centre ville. Normalement pour 3000 personnes, le camping est réduit à sa plus simple expression. Il n'y a plus qu'un seul bloc sanitaire en "état" de marche mais il ne faut pas y regarder de trop près. La nuit nous coûte environ 25 EUR, c'est tout de même 10 de moins qu'au Zugligeti!

Le temps est pluvieux et nous décidons de visiter le parlement (au moins, nous serons à l'abri!). La visite est gratuite pour les ressortissants de l'union européenne. Il faut s'armer de patience pour obtenir les billets car le garde nous fait rentrer que par petits groupes de maxi 5 personnes vers le guichet. Sur présentation de nos cartes nationales d'identité, nous obtenons nos billets. Nous avons de la chance et nous nous groupons avec une visite organisée avec commentaires en français. L'intérieur du bâtiment est très très joli. La visite est un ravissement.

 


Nous continuons la visite avec la cathédrale St Etienne puis nous suivons le guide vert, quartier par quartier, le podomètre indique 23 km à 23h00 lorsque nous décidons de nous inquiéter du dernier train qui nous ramènera au camping!

 

 



Heureusement, nous avons eu le temps de nous délasser dans un bon bain hongrois. Cela dépendra fortement les mollets !!!


 

 

**********

 


Dernier jour à Budapest. Nous quittons le camping Romai et nous nous mettons en quête d’une place de parking pour visiter à Buda le Mont Gellert. Beaucoup de travaux et beaucoup de circulation, quelques énervements plus tard, nous trouvons une place le long de la rue ut. Villanyi. En montant vers la citadelle, nous découvrons plusieurs parkings en hauteur qui auraient pu nous accueillir le temps de la visite du quartier.

Le Mont Gellert nous délivre le plus beau panorama possible sur Budapest. C’est grand et en plus, il fait toujours beau ! Nous redescendons plein de curiosité vers les bains, «fürdo » comme ils disent ici. Mon état de femme enceinte m’interdit encore l’accès aux bains turcs et autres saunas et hammam. Nous prenons donc l’accès aux piscines. Elles sont en extérieur. L’une est froide et fait aussi piscine à vagues par intermittence. L’autre est à 37°C et sert à se relaxer. Nous sommes déçus de ne pas voir les immenses mosaïques que nous promettent déjà le hall d’entrée. Nous réalisons que nous aurions pu « en visiteur » avoir accès à toutes les pièces pendant une heure. Cela aurait coûté moins cher et nous aurions profité de tous les décors qui font de Gellert des bains trois étoiles.

 


L’après-midi est déjà avancé lorsque nous arrivons à Eger. Nous trouvons un petit camping un peu excentré pour passer la nuit, le Tulipan Kemping. Accueil en Hongrois, prix correct et sanitaires ok.


**********


Nous décollons le lendemain pour visiter la ville. Nous nous garons vers la gare, dans le parking Bus de la rue Hadnagy. Nous accédons par la ville donc via le joli parc de Nepkert. La basilique est impressionnante. Le Lycée, en face nous révèle une jolie bibliothèque ainsi qu’un panorama de la ville « en direct » original au 9ième étage, sympathique à voir.

Nous montons au château et visitons grâce à une guide qui ne parle que le Hongrois les souterrains du château. Dommage que nous ne comprenions rien, la visite est un peu longue et fraîche et manque un peu d’intérêt dans ces conditions-là.

 


Retour à la lumière et retour au camping-car pour le départ vers Hortobagy Puszta. La route pour y accéder est un peu défoncée et sur 70 km, çà fait long pour y arriver ! C’est un parc naturel site protégé. On nous a indiqué un ranch qui accueille avec l’autorisation du propriétaire les camping-caristes. En effet, une jeune fille nous indique un emplacement à côté du manège à chevaux pour que nous passions la nuit. Nous nous inscrivons dès le soir pour le départ en calèche du lendemain.

 

**********


La « steppe hongroise » est déjà chaude à 9h00. La calèche nous attend avec d’autres touristes. Elle nous emmène à travers champs pour une visite partielle du site (qui fait plus de 80 000 Ha.) la guide parle aussi allemand et c’est plutôt sympathique qu’elle puisse nous donner les grandes lignes de la visite. Nous sommes un peu brinqueballés dans la charriote mais cela nous permet de voir de près les animaux du site : cochons énormes, chèvres, bœufs blancs à grandes cornes, etc. Un peu plus loin, des cavaliers en habit traditionnels montent les chevaux de la race Nonious, chevaux de trait hongrois. Ils font claquer leurs fouets et se livrent à diverses acrobaties de spectacle traditionnel.






Retour au ranch, la balade fût très agréable. Nous cherchons d’autres sites intéressants à visiter dans la région mais nous sommes au milieu du parc naturel protégé et il n’y a pas grand-chose à voir de plus. Même le pont aux 9 arches si connu en Hongrie est d’une banalité ! Nous décidons donc de quitter le point le plus à l’Est où notre voyage nous aura menés.

Avec1014 mètres d’altitude, le Mont des Matra Kékesteto est le point culminant de Hongrie. On y prend un ascenseur pour profiter de la vue. Il y a même quelques remontées mécaniques au milieu des hêtres.

 


Holloko sera notre point de chute du jour après quelques kilomètres sur routes granuleuses. Le parking à touristes est autorisé pour passer la nuit mais il est en pente assez importante et très désagréable pour passer la nuit (nos cales ne suffisent pas !). Heureusement, il y a un camping, le panorama Panzio, Orgona Utca.31. Les sanitaires sont corrects, la bouche de vidange introuvable mais quel panorama ! Il n’a pas volé son nom et nous prenons l’apéritif avec les chevaux à notre porte.


 

**********


La matinée est humide pour visiter Holloko. Le village est composé de deux rues pavées bordées de maisons typiques classées au patrimoine mondial de l’Unesco, les Paloc (à prononcer Palotses). Nous ne montons pas au château car à contrario de la veille, le ciel est lourd et sans perspective.

 


Nous reprenons donc la route vers le nord pour visiter le Dunakanyar, c’est à dire la courbe du Danube qui remonte vers la Slovaquie. Les villages remarquables à visiter sont Szentendre, Visegrad et Esztergom.

 

Szentendre dispose d’un parking pour autobus payant en Euros ou Forint (2.30EUR). Le village est charmant avec des ruelles piétonnes agréables et une promenade sur le Danube. Nous déjeunons dans un restaurant une soupe « Goulash » au Barczy Fogado qui est décoré à la Grec. Terrasse ombragée agréable.

 


Arrivée à Visegrad où l’on nous avait indiqué un parking pour passer la nuit. Tous sont payants la journée entre 300 et jusqu’à 500 Forint (1à1.80EUR) de l’heure. Il est encore tôt alors nous prenons le parking le moins cher pour visiter le château. Malheureusement, le beau temps nous a lâchés et le ciel gris est un bien triste décor au dessus des belles courbes du Danube.

 

 

A l’arrivée dans Esztergom, nous sommes pris par la vue impressionnante de la Basilique. Le parking à l’arrivée sera de 800 Forint (environ 3EUR) avec possibilité de passer la nuit. Nous visitons la Basilique et la ville en faisant cache-cache avec le soleil. La place Szechenyi tér. est charmante. Quelques courses plus tard, nous décidons de quitter la ville car le parking est tout de même en bordure d’une route bien bruyante et il est encore tôt.

 


A la recherche d’une aire ou d’un camping, nous continuons notre route vers la Slovaquie. Nous nous renseignons du prix d’un camping soigné quatre étoiles au bord du Danube avec piscine et une multitude de services. Pour environ 18 EUR, nous aurions pu y passer la nuit tranquille. C’est l’Eden Camping à Neszmély. Ne cherchez pas dans la même ville le Duna Camping car il n’est plus qu’un vaste terrain vague. Nous y aurions squatté gratuitement avec plaisir mais il y a une fête foraine ce jour-là et la perspective du bruit nous fait passer notre chemin.

Nous allons jusqu’à Komarom, ville Thermal où le Juno Kemping nous accueille pour environ 15 EUR. Les sanitaires sont nickels et il y a même une petite piscine pour se rafraîchir.

 

Conseil aux camping-caristes : procurez-vous avant tout le guide des campings dans le premier Tourinform (office de tourisme local) ou peut-être dispo sur Hungary.com



 

**********


En route pour Pannonhalma, ville de Hongrie qui possède une abbaye. Nous nous garons sur le parking  du restaurant en haut du mont où se trouve l'abbaye. Il est payant 300 HUF /heure. Nous pensons  qu'il est possible d'y passer la nuit, à voir. La visite commence par un petit film dont l'animatrice nous mets des sous-titres en français, super gentil ! Puis, le guide nous invite à le suivre. Nous avons en mains un petit dépliant en français qui répète salle après salle les commentaires nécessaires à la compréhension de la visite. Merci d'avoir pensé à nous!
Le panorama depuis la terrasse est superbe et la bibliothèque est sans aucun doute le plus bel endroit de cette abbaye.




Nous laissons la Hongrie pour une journée et une nuit que nous passerons en Slovaquie, dans la capitale, Bratislava. Le camping Autocamp à Zlaté Piesky est dans un cadre agréable au bord d'une aire de loisirs du même nom. La nuit nous coûte environ 18 EUR.


**********






Bratislava est une ville très agréable à visiter avec des bâtiments bien rénovés et une vieille ville charmante. Le château est en rénovation mais le panorama y est superbe. Une bonne demi-journé nous a suffit pour visiter la capitale. Il faut dire que nous traînons pas sur le chemin.





 

**********



Nous repartons sur les routes de Hongrie. Nous nous dirigeons via une incursion en Autriche vers Sopron. Nous passerons la nuit près du Lac de Fertö, près de l'observatoire à oiseaux. Cette halte nous avait été indiquée mais elle n'est pas facile à trouver et les routes pour y arriver sont très mauvaises. Le site est pourtant superbe avec des vols incessants d'oies sauvages. Par contre, arrivé 18h00, nous nous calfetrons car nous sommes attaqués par une immense nuée de moustiques, il n'y a pas de piqures grave à déplorer tout de même.






Nous visitons la ville de Sopron le lendemain sous une forte chaleur. Un arrêt dans une patisserie/glacier hongrois nous rassasie de glaces incroyables (et pas chères!). La ville se visite facilement et rapidement.




Nous décidons de prendre le chemin du retour via l'Autriche. Le temps change alors radicalement. Nous essayons tant bien que mal de rejoindre la ville de Melk que nous avions visité il y a quelques années lors de notre périple en Rép. Tchèque et Autriche. Nous dormons sur le parking de l'Abbaye que nous ne lassons pas de recommander!

Sur le chemin nous ferrons une halte bien sympatique à St Polten. L'escalier est formidable (à ne surtout pas manquer). L'abbaye baroque est de toute beauté.




                                                                    **********



Le temps ne s'améliore pas. Nous passons donc notre chemin et traçons jusqu'à Bad Reichenhall, en Allemagne où nous avions déjà fait une halte à l'aller (nuit gratuite)

 

Le stop à kremsunster (re petit detour en Autriche) non programmé sera un enchanterment. Le monastère bénédictin est de toute beauté.






                                                                   **********

Toujours aussi médiocre, le temps nous pousse vers le sud-est et nous ne nous arrêterons à Munich que pour quelques emplètes rapides. Même si nous aurions bien fait un peu de villégiature au bord, nous passons devant le Lac Chiemsee sans nous arrêter. Nous voici en fin de journée au bord du lac de Constance, côté Allemand. Nous cherchons un camping mais les prix débutants à 25 EUR la nuit nous poussent à continuer et nous allons finalement jusqu'à Meersburg où nous attend une aire immense et bien équipée. Nous allons y passer la nuit pour 3 EUR et à 9h00 du matin, nous remettons 3 EUR qui nous paie la journée jusqu'à 16h00.

 


Le village de Meersburg est un enchantement de vieux bâtiments et son port a tous les charmes. Nous ne saurions que trop recommander le glacier à gauche après la porte médiévale où la crème chantilly est à tomber par terre!

 


Autre avantage, depuis Meersburg, des bâteaux conduisent vers des dizaines de destinations sur le lac de Constance. Comme Delphine en a envie depuis longtemps, nous prenons un bac pour Konstanz. Le beau temps est revenu est c'est dans des conditions idéales que nous traversons le lac et visitons la ville avec ravissement. Un guide en français est disponible à l'office du tourisme (sur le port) à 1.50EUR. Cela permet de suivre un itinéraire qui retrace toutes les curiosités de la ville.


 



**********








Loleil est à nouveau là pour notre dernier jour de villégiature. Nous prenons pour l'occasion les vélos et descendons de l'aire jusqu'au bord du lac où commence une piste cyclable plate et superbement tracée au bord du lac. Nous accédons avec grande facilité au village de Birnau où nous visitons l'église magnifique. Puis nous allons jusqu'à Uberlingen où nous visitons la ville. Nous mangeons sur un banc des spécialités allemandes achetées chez le traiteur, un régal!

 


Le retour est tout aussi facile. Nous n'avons pas pris les maillots de bain mais nous aurions pu nous baigner facilement tout au long du lac (l'eau est aux alentours de 18°C). Nous ne ferons que nous tremper les pieds pour nous rafraîchir.





 

**********





Le lendemain matin est brumeux. Nous sentons que le temps a tourné et il nous reste environ 550 km pour revenir dans notre village. Nous avions envisagé la visite de Zürich sur le chemin du retour mais la pluie nous contraint à tracer notre chemin jusquau bercail.

Conclusion: Ces vacances auront été très ensoleillées. Nous regretons de ne pas avoir trouvé d'endroit plus accueillant en Hongrie où nous aurions eu envie de rester  où de retourner. Cela a été un voyage très beau tout de même avec des moments mémorables dans tous les pays traversés.

Bientôt, nous organiserons les nouvelles vacances 2009 avec pour contrainte et bonheur, un petit bout de 8 mois, à prendre en compte pour son confort et le notre...





VIVEMENT LES PROCHAINES VACANCES !!!

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Titialberti - dans Voyages